Nous Appeler: (00225) 21 75 68 00


Carême 2017/Père Andrew CANTONA: le jeûne, signe de deuil pour nos péchés

Здесь новыешаблоны Joomla
креативные Joomla шаблоны.

 Isaïe 58 :1-9, Ps 50 et Matthieu 9 : 14-15

Dans l’évangile de ce jour, la question qui fut posé à Jésus porte sur le jeûne. C’est ainsi que les disciples de Jean-Baptiste demandèrent à Jésus : « Pourquoi nous et les pharisiens jeûnions-nous  souvent, tandis que tes disciples ne le font pas » ? Et la réponse de Jésus nous donne le sens et la période du jeûne dans la vie d’un chrétien ou d’une chrétienne. Le jeûne est un signe de deuil pour nos péchés. Nous jeûnons pour une seule raison et c’est à cause de notre état impur devant Dieu. Donc si le seigneur dit aux disciples de jean que ses disciples ne jeûneront que lorsque le marié leur sera enlevé, c’est pour nous signifier la période où nous devons jeûner. Jésus n’est pas contre le jeûne mais le jeûne n’est pas une imitation. Chacun vit son jeûne selon sa foi et ses degrés. Les disciples de Jean veulent obliger les disciples de Jésus à suivre leur spiritualité et cela est une erreur. C’est pourquoi, Jésus disait : « si tu jeûne, ne reste pas sur la place publique pour le faire savoir. » Jésus nous invite à jeûner non par imitation mais plutôt comme signe de repentance  et comme une pénitence pour nos péchés. Les pénitences du péché nous indiquent l’absence du marié ou du Christ dans nos vies. Par conséquent, le jeûne devient un signe de deuil pour l’absence du Christ dans nos vies et il exprime aussi notre profonde aspiration pour lui. Le jeûne n’implique pas forcément l’absence de nourriture ou de boisson, mais aussi l’abandon de nos péchés les plus répéter.

Père Andrew CANTONA, Cmf
vicaire à la Paroisse Saint Jean Marie Vianney, Vridi Cité

Здесь новые шаблоны для dle
обзоры автоновинок kaps4karing.com
село ремонтное

Autres Homélies