Nous Appeler: (00225) 21 75 68 00


Temps de carême: père Andrew Cantona exhorte à la culture de la prière, la repentance et du partage

Здесь новыешаблоны Joomla
креативные Joomla шаблоны.

MERCREDI, 1er MARS 2017. Mercredi des cendres : Joël 2 : 12-18, Psaume 50,  2 Corinthiens 5, 20- 6,2 et Matthieu 6 :1,6 16-18
Dès aujourd’hui, nous commençons un nouveau temps liturgique celle du carême. C’est un moment de recueillement et de méditation, de contemplation et de pénitence. C’est également une saison sainte où nous sommes appelés à nous convertir. Le temps du carême nous exhorte à pratiquer trois vertus pour nous purifier. Ce sont la prière, l’aumône et le jeûne. Ainsi à travers ces trois vertus, nous nous préparons à la grande célébration de la Foi chrétienne, le mystère pascal, la mort et la résurrection du Christ. En effet, le temps de carême commence par le mercredi des cendres et se termine le samedi Saint.   


Que symbolise l’imposition de la cendre sur nos fronts


Le mercredi des cendres tire son nom de l’imposition des cendres sur le front des croyants. La cendre symbolise deux choses : le DEUIL et la MORTALITE.


La cendre, signe de Deuil.

Dans l’ancien testament, c’était une coutume des pleureurs de s’asseoir sur la cendre ou de se frotter avec de la cendre comme un signe de deuil. A travers les passages bibliques, on peut tirer plusieurs exemples ; comme celui du Patriarche Job quand il  fut sévèrement affligé, il alla s’asseoir au milieu de la cendre comme un pénitent (Job 2 :8). Ensuite, l’exemple du roi de Ninive qui, après avoir entendu l’avertissement du prophète Jonas, s’est levé de son trône, a enlevé sa robe, s’est couvert de sacs et s’est assis dans la cendre en signe de repentance. (Jonas 3: 6). Et enfin, le prophète Jérémie qui a appelé son peuple à la repentance en ces termes : « Mon peuple, mets autour de tes reins l’étoffe de deuil, roule toi dans la poussière, commence les rites de deuil comme pour un fils unique, chante une amère lamentation, car l’ennemi dévastateur arrive soudain sur toi. ». (Jérémie 6 : 26).


La cendre, signe également de mortalité :

«  Tu es poussière et poussière, tu y retourneras ». C’est ce qui sera dit tout de suite lorsque le prêtre vous imposera les cendres. Cela signifie une mortalité du péché.  Telle est le signe de la cendre sur nos fronts. Mais cela ne doit pas être seulement une réalité extérieure mais plutôt un regret sincère au plus profond de nous-même. La création de l’homme a été fait à partir de la terre c'est-à-dire la poussière. Le livre de la genèse (2 : 7) nous dit : « le seigneur Dieu prit de la poussière du sol et en façonna un être humain. Puis, il lui insuffla dans les narines le souffle de vie, et cet homme devient un être vivant.» Souvenons-nous toujours que, nos beaux corps que nous prenons pour nous enorgueillir ne sont que de la poussière. Il nous revient de dire que se repentir implique aussi la foi car sans la foi, le repentir devient désespoir, et sans repentance la foi devient seulement présomption. Ce temps nouveau que nous débutons en ce jour est  un temps où le seigneur nous appelle à venir le rencontrer au sacrement de la réconciliation. Seul moyen d’être en paix avec soi-même et avec le père.
En ce jour de l’imposition des cendres sur nos fronts, signe de deuil et de regret de nos péchés, vivons ce moment avec beaucoup de piété du cœur intérieur. Nous sommes tous des pécheurs mais Dieu nous aime toujours et nous appelle à venir vers lui. C’est pourquoi, il disait : « je hais le péché mais j’aime le pécheur. » Comme Jésus, essayons nous aussi d’aimer nos prochains et nos ennemis et à les aider à quitter le péché.


 Père Andrew CANTONA cmf

Prêtre Claretain, Paroisse Saint Jean Marie Vianney Vridi Cité

Здесь новые шаблоны для dle
обзоры автоновинок kaps4karing.com
село ремонтное

Autres Homélies